The Guardian a publié une liste de 100 choses à faire pour améliorer sa vie, sans vraiment d’effort. Elle découle d’une première liste, lancée en 2000.

Ces deux listes m’inspirent à créer la mienne, bien qu’un peu plus courte. La voici.

1. Dormir avec des bouchons et un loup.

2. Choisir et lire des romans de fiction écrits par des auteurs étrangers, femmes, de minorités.
3. Fermer les yeux en mastiquant la toute première bouchée d’un mets fraîchement frit ou grillé.
4. Ne plus mentir –  y compris les mensonges blancs, les mensonges gris et les mensonges par omission. 
5. Partager un souper avec des ex-alcooliques. Découvrir leur propre récit de transition vers la sobriété.
6. Déposer des plats dans un frigo communautaire ou des livres dans une boîte à livres.
7. Coller son oreille sur un chat qui ronronne.
8. Arrondir une facture à la hausse dans une friperie communautaire.
9. Couper presque de moitié la quantité de lessive dans le lave-vaisselle et dans le lave-linge.
10. Planter une nouvelle variété de fleurs ou de légumes dans son jardin. La voir éclore quelques semaines plus tard.

17. Googler 'pan meal recipes'

18. Planter des bulbes de tulipes à l’automne. En faire des bouquets au printemps et les donner, surtout à l’improviste.
19. Quand le stress et la confusion envahit toutes les solutions, prendre une douche froide. L’arrêter uniquement lorsque la respiration se calme (environ deux minutes).
20. Manipuler les médias sociaux à son avantage : s’abonner aux mots-clés qui font du sens dans notre parcours (grief, artist, science, anti-haul…)
21. Enfiler un chandail en cachemire.
22. Étudier le bonheur en 10 semaines, gratuitement.
23. Recevoir un produit gratuit lorsqu’il sort au mauvais prix dans un commerce (pointer l’erreur gentiment).
24. Sélectionner un livre parce qu’il a été mentionné dans un livre précédent que l’on a aimé (ce sont les meilleures recommandations).
25. Arrêter pour sentir le lilas : l’indéfectible annonce de mai que le printemps revient malgré la grisaille de la ville.
26. Apprendre à étudier efficacement : prendre des notes, dresser des diagrammes, dessiner, enseigner le concept étudié à quelqu’un d’autre.
27. Pratiquer la gratification différée. Quand un goût d’achat d’un item-plaisir surgit, l’inscrire sur une liste sur le frigo – parfait pour répondre à ‘Que veux-tu pour Noël?’
28. Donner du pourboire à des métiers qui ne s’y attendent pas.
29. Louer une machine industrielle pour laver ses tapis et divans.
30. Apprendre à aimer le chou : braisé, bouilli, cru, en mode asiatique, tex-mex, canadien. (Les possibilités sont sans fin, il reste toujours frais et il coûte très peu.)

37. Éliminer une boîte de vêtements rendus trop petits en l'envoyant à la friperie.

38. Avoir son coordonnier comme on choisit son coiffeur. Le visiter dès qu’une fermeture éclair brise, une semelle décolle, une talonnette s’use.
39. Se pratiquer à briser la glace auprès d’inconnus, en cessant d’avoir peur de les déranger. Mettre de l’avant l’humour et la bonne humeur.
40. Tuer le FOMO (Fear Of Missing Out) dans l’achat de cosmétiques : acheter plus de deux exemplaires d’un produit mis hors de production ou en édition limitée équivaut à investir dans un troisième produit périmé.
41. En application de restauration rapide, personnaliser un plat avec tous les extras offerts sans frais.
42. En couple ou en colocation, joindre les tâches ménagères dès que l’autre en commence.
43. Choisir des vêtements pour leur couleur et leur douceur avant leur ‘côté pratique’.
44. Insérer son signet à la moitié d’un roman : assez avancé pour savoir où l’intrigue s’en va, assez pour encore profiter de sa lecture.
45. Remplacer un bracelet de montre raide pour un bracelet en caoutchouc souple.
46. Pouvoir donner en quantité, sans dépenser un sou : redonner les surplus de fleurs, de nourriture, de milieux aisés qui n’en veulent plus.

52. Se désabonner de tous les comptes Instagram qui nous dépriment par effet de comparaison.

53. Suivre un cours de premiers soins. Et même le resuivre après deux ans, car on oublie beaucoup.
54. Remplacer tous les contenants opaques au frigo pour des contenants transparents.
55. Profiter du contrôle sur le système de son de l’auto : le silence, un balado, un livre audio, du disco, de la musique classique.
56. Trouver en un seul lieu des réponses multiples à des questions subjectives, sur Reddit : des interprétations des fins de film mystérieuses ou des récits de vie qui nous font sentir moins seuls.
57. Faire des exercices de stabilisation des pieds et d’équilibre (comme ils sont à la base de tout le corps, ils influencent les genoux, les hanches, le dos…).
58. Assigner une nouvelle place permanente à une paire de lunettes de soleil que l’on aime moins : dans le coffre à gants, qui y restera pour les urgences.
59. Estimer avec justesse le temps de faire quelque chose : s’en donner le temps quand on le refait, ne pas se presser. (15 minutes : c’est le temps que je prends à me maquiller.)
60. Recevoir un courriel favorable après avoir établi et communiqué une limite.
61. Garder un maillot de bain caché dans la voiture. Profiter de la surprise d’une piscine d’hôtel ou d’amis, un lac en vacances, une plage en route…
62. Tomber par hasard sur la période d’ouverture d’un lieu rarement visité : marché public, friperie, etc.
63. Se retrouver à augmenter ses poids ou son nombre de répétitions au gym.

70. Revoir un film d’enfance.

71. Offrir son aide à quelqu’un à mobilité réduite à l’épicerie quand le contexte l’inspire : ‘Si vous avez besoin d’aide pour saisir un item en hauteur, ça me fera plaisir.’
72. Rédiger des avis Google Business à deux après des sorties ou des vacances (comme une cartographie amoureuse).
73. Se constituer un assortiment intéressant de boissons décaféinées, sans alcool.
74. Apprendre à cuisiner (surtout, à assaisonner avec goût).
75. Suivre un camion sur l’autoroute, pour rouler à vitesse constante et modérée et reposer son cerveau.
76. Ajouter une part de lentilles (déjà cuites si brunes ou vertes, sèches si corail) à deux parts de viande hachée à la cuisson, pour plus de fibres, encore assez de protéines et faire une économie.
77. Voir un spectacle de dragqueens à l’heure du brunch.

Cet article vous a plu?
Partagez le sur Facebook
17 Avr

L’Auberge Saint-Antoine : mon spot ‘vedette’

avril 17, 2024

Je m'approche de l'Auberge Saint-Antoine un samedi matin, comme plein d'autres samedis avant. Un voiturier s'approche, mais je secoue (....)

en savoir plus
9 Mar

Cours individuel ou de groupe : lequel choisir?

mars 9, 2024

Des clientes souhaitent réserver un cours privé de maquillage. D'autres s'informent sur le cours public. Mais quelles sont les différences ?

en savoir plus
5 Fév

Cours de maquillage 25 février 2024

février 5, 2024

Vous croyez que vous ne réussissez pas votre maquillage parce que vous ne connaissez pas les bons produits.  Vos produits sont tout à fait corrects! […]

en savoir plus